16/01/2024

En 2022, le marché se stabilise... avec une légère baisse des volumes

Lecture : 5 minutes

En 2022, le marché se stabilise... avec une légère baisse des volumes

En 2022, le marché se stabilise... avec une légère baisse des volumes​

BienVu propose une enquête sur le marché de l'optique que nous avons illustré en une infographie.

Après une année 2021 faste, l'optique médicale se stabilise, en 2022, au-dessus des 7 milliards d'euros. Soit un CA TTC total marché (en ajoutant les solaires, les lentilles esthétiques et les produits d'entretien) que nous évaluons à 7,687 milliards d'euros (en très légère hausse de +0,2%). Selon la Drees, la consommation a été soutenue par une faible augmentation des prix (+0,8%). En revanche, son volume diminue de -0,6%.

Notre calcul (France métropolitaine + DROM) se fonde sur le résultat de l'optique médicale, publié en septembre 2023, de la Drees (Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques). Il est construit sur des données statistiques et non comptables (du fait du faible poids des financeurs publics). L'optique médicale correspond au chapitre 2 du titre II de la Liste des produits et prestations (LPP) : verres, montures et lentilles correctrices remboursables, lentilles correctrices non remboursables. À l'inverse, sont hors du champ des comptes de la santé les solaires non remboursables, les lentilles esthétiques. Pour notre évaluation du marché global, nous ajoutons donc les solaires, les solutions d'entretien et divers accessoires.

Évolution du CA du marché 2013-2022 (en milliards d'euros)

Évolution du CA du marché 2013-2022 (en milliards d'euros)​

Inscrivez-vous à notre newsletter
et recevez nos derniers posts en avant-première

Évolution 2013-2022 du nombre de points de vente (en unités)

Le parc magasins s'établit à un niveau qui reste élevé, au-delà de 13 000 points de vente. Sur un marché qui se stabilise sur un étiage haut au-dessus de 7,5 milliards d'euros, on continue de créer des magasins et le niveau global des défaillances, s'il s'est renforcé après la fin des mesures d'accompagnement de l'État, demeure faible. En revanche, on note une inversion de tendance sur les 3 premiers trimestres 2023 avec un solde positif (créations/liquidations) qui passe en dessous des 100 magasins.

Évolution 2013-2022 du nombre de points de vente (en unités)​

Évolution 2013-2022 du CA TTC moyen par magasin

Compte tenu de la légère croissance du parc magasins et de la hausse sur les 2 dernières années du marché, le CA TTC moyen par magasin résiste bien. Mais, derrière cette moyenne, se cachent des profondes disparités entre les points de vente, qui s'accroissent d'années en années. La polarisation de la distribution optique est désormais plus importante que dans les années 2010 : un quart des magasins enregistrent des croissances annuelles de +10% de croissance, tandis que 2 sur 10 sont à peine avec des reculs annuels supérieurs à -10%.

Évolution 2013-2022 du CA TTC moyen par magasin​

E-book : le guide des montures mdd 
pour les opticiens

Évolution de l'indice des prix optique médicale/consommation/Ocam 2013-2022

Dans un contexte de poussée inflationniste à partir de 2022, l'indice des prix de la consommation enregistre une hausse de +7% entre 2020 et 2022. Les tarifs des Ocam ont poursuivi leur croissance : +3,6% en moyenne entre 2020 et 2022, mais +17,1% en 10 ans. Comparativement, sur la même période de 2 ans, le prix de l'optique médicale a augmenté 3 fois moins que celui des Ocam et 7 fois moins que l'indice des prix au global. Ce qui explique "l'effet ciseaux" dont pâtissent les magasins qui ont dû "prendre" sur leur marge et solliciter leurs réserves afin de ne pas reporter la poussée inflationniste sur leurs prix de vente.

Évolution de l'indice des prix optique médicale/consommation/Ocam 2013-2022​

Décomposition de la dépense optique par financeur en 2021 et 2022 (en %)

Selon la Drees, la part de la prise en charge par les Ocam (72,9%) pour l'ensemble des dépenses, panier A et panier B, affiche une hausse de +3,7 points par rapport à 2021. Augmentation également, mais plus faible, pour la Sécurité sociale (5% de la dépense). Pour la Drees, le RAC consommateurs diminue en 2022 de -2 points (-4,5 points entre 2020 et 2022). Il s'élève à 22,1% (23% pour l'optique médicale hors lentilles). Il se situe au même niveau qu'en 2018, c'est-à-dire avant la mise en place du 100% Santé.

Décomposition de la dépense optique par financeur en 2021 et 2022 (en %)​

Part du panier A et du panier B dans les dépenses totales d'optique médicale hors lentilles (en %)

Part du panier A et du panier B dans les dépenses totales d'optique médicale hors lentilles (en%)​

Part du panier A et du panier B dans les équipements d'optique hors lentilles en 2022 (en %)

En 2022, les dépenses 100% Santé ont progressé : sur une consommation optique hors lentilles de 6,7 milliards d'euros, elles atteignent 379 millions d'euros. En hausse de +7,4% par rapport à 2021, tandis que le panier B "libre" affiche une légère baisse (-0,8%). Il n'empêche, la part d'équipements 100% Santé reste très basse au regard du total des dépenses : 6% pour la totalité des dépenses (6% sur la totalité des dépenses en montures). Compte tenu des prix de vente inférieurs à ceux du panier B, en volume, les verres panier A représentent 17% des équipements vendus, les montures 15%.

Part du panier A et du panier B dans les équipements d'optique hors lentilles en 2022 (en %)​

Part des catégories de produits dans le CA
des magasins (en %)

Selon nos estimations, pas d'évolution notable de la structure du marché : les verres représentent 65,9% du CA, les montures 23,2%, les lentilles 5,5%, les solaires 4,3%, autres 1,1%.

Source : 
Bien Vu - Hors série chiffre du marché 2023

N'oubliez pas de partager cet article !